Accueil > Initiatives > Projet de construction de logements moyens

Projet de construction de logements moyens

lundi 21 novembre 2011, par rédaction WSL

PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS MOYENS
DANS LE QUARTIER « NEERVELD »

Pour répondre à la demande importante de logements moyens à Woluwe-Saint-Lambert, sur proposition d’Olivier MAINGAIN Bourgmestre et de Madame Michèle HASQUIN-NAHUM, Echevine du Logement et des Propriétés communales, le Collège a approuvé un projet de construction de logements moyens destinés à la location.

Ces logements, en majorité des 2 et 3 chambres, vu la demande sur le marché immobilier bruxellois comme l’indique une étude faite par la Région de Bruxelles-Capitale sur les « Permis Logements ») comprendront aussi des appartements à 1 chambre situés au rez-de-chaussée.

Des appartements du rez-de-chaussée seront adaptés aux besoins des seniors, afin de leur garantir à la fois autonomie et confort de vie. L’investissement prévoit également des salles communes (de lecture, de détente, de télévision ou de repas) afin de favoriser la vie en commun de ces seniors.

Il s’agit d’un projet immobilier sur le terrain communal situé à l’angle des rues Neerveld et de l’Athénée Royal, d’une superficie de 5.057 m2. Le projet envisagé représente environ 9.000m2 de logements construits soit entre 80 et 100 appartements.

Pour avoir accès à ces logements, les candidats locataires devront respecter les conditions d’accès au logement moyen édictées par le Conseil communal du 20/01/2005 (le ménage ne peut avoir bénéficié pour l’avant-dernière année précédant celle de la demande, d’un revenu net imposable supérieur à 36.553,17 EUR s’il vit seul ou supérieur à 48.736,80 EUR s’il est marié ou vit maritalement, majoré de 4.548,76 EUR pour la première personne à charge et de 2.274,38 EUR pour chaque personne à charge à partir de la deuxième. Toutefois, lorsque le ménage dispose de deux revenus, celui le moins élevé n’est pris en compte que pour moitié pour le calcul du revenu net imposable. Les montants précités sont liés à l’indice des prix à la consommation (indice 141,83 – base 1988 du mois de décembre 2004) selon la formule : montant de base x nouvel indice / indice de départ (141,83)).

Ce projet se réaliserait par un marché de promotion (appel d’offres restreint) qui comprendra la conception, la réalisation, le préfinancement et la maintenance du ou des immeubles construits pendant une période de 20 ans (avec variantes de 25 et de 30 ans).

Outre une architecture de qualité visant à s’inscrire au mieux dans la typologie du quartier, les concepts environnementaux de performance énergétique et de développement durable généralement admis sont imposés dans le cahier des charges.

Sur la base des offres qui seront présentées par les soumissionnaires, le Collège vérifiera la faisabilité financière du projet et, si nécessaire, demandera à la Région de le financer pour partie.