Accueil > ACTUALITES > Le mot du Bourgmestre Olivier Maingain

Le mot du Bourgmestre Olivier Maingain

jeudi 9 juillet 2015, par rédaction WSL

Le mot du Bourgmestre Olivier Maingain
La saga de la passerelle chaussée de Stockel : la fermeté finit par payer

- Oui, cette saga fut pénible.
Parce que, trop d’habitants de notre commune l’ignorent, la passerelle de la promenade verte qui surplombe la chaussée de Stockel est propriété de la Région et est gérée par Bruxelles-Environnement.

- Petit rappel de la chronologie des faits

  • Le 18 juillet 2014, un fonctionnaire représentant ce service régional informe la commune du danger d’effondrement de la passerelle, en raison de la dégradation de la poutre se soutènement, sur la base d’un rapport établi depuis plusieurs jours. Le bourgmestre ayant la responsabilité d’assurer la sécurité publique, je n’ai pas d’autre choix que d’interdire la circulation en-dessous et sur la passerelle. Ces faits sont portés à ma connaissance à la veille d’un long week-end au cours duquel les services ne sont guère disponibles.
  • Je prends alors un premier arrêté de police ordonnant aux autorités régionales de placer des structures de soutènement pour éviter tout risque.
  • Comble de malchance, par trois fois un camion heurte la structure provisoire (fin août et mi-novembre 2014, en mars et 2015). A chaque fois, un nouvel arrêté de police doit être pris pour assurer la sécurité avec obligation de fermer temporairement la chaussée à la circulation, le temps de renforcer la structure de soutènement.
  • A chaque fois, les autorités régionales annoncent que les travaux seront diligentés. La commune fait preuve de compréhension mais invite fermement les services régionaux à surveiller leur infrastructure et exige la production d’un rapport d’un bureau d’ingénieur en stabilité prouvant que les lieux sont sécurisés avant toute réouverture à la circulation…
  • Les travaux de réfection sont annoncés par la région pour l’été 2015…
  • Moment de brève quiétude jusque début juin.

- La situation se dégrade : une décision s’impose

  • Le dimanche 7 juin, alerté par les services de police, je dois constater que la poutre porteuse ne tient plus qu’à quelques lambeaux de bois. Cette fois, c’est toute la passerelle qui pourrait être déstabilisée et tomber dans le vide. Quand on sait que sous la passerelle, passe une canalisation de Fluxys, c’est-à-dire du gaz à haute pression, j’ordonne le 7 juin la fermeture de la chaussée, de la passerelle et l’installation d’un périmètre de sécurité.
  • Etant donné la dangerosité de la situation, le 9 juin, je décide de prendre un arrêté de police ordonnant le démontage d’urgence de la passerelle par Bruxelles-Environnement.

- La Région répare enfin…
Dans les jours qui suivent, mobilisation générale de toutes les autorités régionales, qui s’engagement à ce que le chantier de rénovation de la passerelle soit mené sans délai.
Et « miracle » : ce qui était attendu depuis plusieurs mois, à savoir la livraison de nouveaux éléments de la structure porteuse, devient tout d’un coup réalisable en peu de temps.
Les travaux de remplacement de la poutre de soutènement se déroulent du 16 au 18 juin
Après ces travaux, sur base des rapports de trois bureaux d’étude garantissant la stabilité de la passerelle, j’ai autorisé à nouveau le passage dans la chaussée de Stockel.

- Encore quelques réparations nécessaires
Par contre, le passage sur la passerelle reste interdit. Bruxelles-Envi¬ronnement doit encore remplacer quelques tirants.

Tout au long de cette saga, l’échevin des travaux publics, Philippe Jaquemyns, et moi-même avons assumé nos obli¬gations de vigilance et de sécurité. Nous nous sommes rendus régulièrement sur les lieux et, sans le concours des services techniques et de police, nous n’aurions pas pu prendre toutes les mesures de sauvegarde que la situation imposait.
- Leçon de cette saga : la fermeté paye.

Je reste attentif fin que les derniers travaux soient réalisés rapidement par Bruxelles-Environnement afin de permettre la réouverture de la passerelle.

Olivier Maingain
Bourgmestre