Accueil > ACTUALITES > Passerelle ch de Stockel : tous les travaux sont finis !

Passerelle ch de Stockel : tous les travaux sont finis !

mardi 18 août 2015, par ca

La ténacité de la commune a payé !
La passerelle de la promenade verte, chaussée de Stockel est rouverte

Les travaux sont enfin terminés !

Depuis juillet 2014 la passerelle de la promenade verte, gérée par l’IBGE (Institut Bruxellois pour la Gestion de l’Environnement) connait des problèmes de stabilité qui ont, à de nombreuses reprises, obligés les autorités communales à fermer la chaussée de Stockel pour des raisons de sécurité.

Cette fois c’est en bel et bien fini de cette saga à rebondissement : les derniers travaux de réfection de l’ouvrage d’art ont été effectués le 11 août par les services de Bruxelles Environnement. Après avoir reçu une attestation des experts garantissant que la sécurité était tout à fait assurée sur et sous la passerelle, les autorités communales ont autorisé la réouverture de la circulation, aussi bien sous la passerelle qu’au-dessus.

Il aura donc fallu un peu plus d’un an, et la ténacité des autorités communales de Woluwe-Saint-Lambert, pour que cette passerelle soit définitivement réparée.

- Petit retour en arrière…

  • Il y a un an …
    Le 18 juillet 2014, les autorités communales sont informées par l’IBGE qu’une expertise montre que la poutre de soutènement de la passerelle présente d’une forte dégradation entrainant un risque d’effondrement. Par mesure de sécurité le Bourgmestre décidé de fermer le passage sur et sous la passerelle.
    Les autorités communales insistent auprès de l’IBGE pour que des travaux provisoires de soutènement soient rapidement réalisés, afin de permettre le passage des piétons et des véhicules sur une bande de circulation chaussée de Stockel.
    Ce sera chose faite début août 2014, en attendant que les experts de l’IBGE déterminent l’ampleur des travaux à réaliser.
  • Des heurts de camion à répétition
    Hélas, négligeant la signalisation avertissant de la hauteur limitée de ces échafaudages, des camions ont heurté, à plusieurs reprises, les étançons soutenant la passerelle imposant, chaque fois, une fermeture provisoire de la voirie (fin août et en novembre 2014 ainsi qu’en mars 2015).
    Bien conscientes des désagréments que ces fermetures causaient en termes de mobilité dans le quartier, les autorités communales n’ont eu de cesse d’insister auprès de l’IBGE pour que les réparations définitives soient réalisées le plus rapidement possible.
    En mars 2015, l’IBGE annonce que la poutre de soutènement en bois ne peut être réparée et doit être remplacée par une poutre métallique. Celle-ci devant être façonnée sur mesure, les travaux de remplacement sont prévus pour juillet 2015.
  • La situation devient trop dangereuse
    Le 7 juin 2015, les autorités communales constatent que la poutre en bois se rompt de plus en plus et menace de tomber.
    Ne prenant pas de risque avec la sécurité des citoyens, le bourgmestre Olivier Maingain est contraint d’imposer la fermeture immédiate et totale de la chaussée de Stockel (accès voitures, mais aussi cyclistes et piétions) et d’installer un périmètre de sécurité.
  • Il faut réparer tout de suite ….ou démonter !
    Devant la dangerosité de la situation, et pour ne pas imposer aux riverains une fermeture trop longue de la chaussée de Stockel, le 10 juin, le bourgmestre décide de prendre un arrêté de police imposant à la Région le démontage de la passerelle dans les 48h si celle-ci ne peut être réparée immédiatement.
    Une mesure qui conduit Bruxelles Environnement à accélérer les travaux de reconstruction de la passerelle et à remplacer la poutre les 16 et 17 juin.
    Lors de ces travaux, l’IBGE constate que les tirants reliant la poutrelle à la passerelle, sans doute malmenés les divers chocs, doivent, eux aussi, subir des réparations.
    Si la circulation sous la passerelle est rétablie l’accès à la passerelle elle-même reste interdit.
  • Cette fois ça y est !
    Ces derniers travaux aux tirants ont été réalisés le 11 août 2015. Afin de s’assurer de la complète sécurité de l’ouvrage d’art, les autorités communales ont demandé que deux bureaux d’experts attestent de la parfaite conformité du site avant d’autoriser sa réouverture définitive.

La commune ayant reçu toutes les assurances nécessaires la circulation a, enfin, pu être définitivement rouverte sous et SUR la passerelle ce lundi 17 août.