Accueil > ACTUALITES > SURVOL : un sonomètre supplémentaire à Woluwe-Saint-Lambert

SURVOL : un sonomètre supplémentaire à Woluwe-Saint-Lambert

lundi 23 octobre 2017, par ca

Le Collège est particulièrement attentif aux nuisances sonores et environnementales que le survol aérien, et plus particulièrement l’usage intensif de la piste dite du « virage gauche », fait subir subissent les habitants.
Depuis 2014, à l’initiative du Bourgmestre Olivier Maingain et de Gregory Matgen échevin de l’environnement, la commune de Woluwe-Saint-Lambert a demandé, à de nombreuses reprises, au ministère bruxellois de l’environnement qu’un sonomètre supplémentaire soit placé sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert pour contrôler l’intensification du survol de la commune et pouvoir constater les infractions de dépassement des normes de bruit.

Enfin au nouveau sonomètre !
En septembre dernier, le Collège a une nouvelle fois, adressé un courrier à la ministre régionale de l’environnement, insistant sur la nécessité de placer un sonomètre à Woluwe-Saint-Lambert.
En effet lors du jugement du 20.07.2017 du tribunal de première instance de Bruxelles, marquant la fin de l’application d’une marge de tolérance lors de la constatation des infractions aux normes de bruit selon l’arrêté du 27.05.1999 et contraignant les autorités fédérales et les exploitants de l’aéroport de Bruxelles-National à prendre en considération les nuisances sonores subies par les Bruxellois, le tribunal avait constaté qu’il ne disposait pas de données suffisantes pour démontrer l’existence des nuisances sonores provoquées par l’utilisation intensive de la route aérienne dite du « virage gauche ».


Pour rappel, deux sonomètres de Bruxelles-Environnement sont déjà présents sur le territoire communal :

  • Avenue de l’Idéal : situé en zone 2 (selon l’arrêté "Gosuin"), il ne permet toutefois pas d’enregistrer suffisamment d’infractions aux normes de bruit ;
  • Au Gulledelle (en face du Cora) il ne peut servir à mesurer le bruit des avions en raison de la proximité de l’autoroute qui interfère au niveau de la prise de mesure ;


Cette nouvelle demande de la commune a enfin été rencontrée : un sonomètre mobile supplémentaire sera installé fin octobre.
De nombreux sites avaient été suggérés par les habitants pour le placement de ce sonomètre.
Après concertation des experts communaux et régionaux de Bruxelles-Environnement, et en tenant compte des recommandations des associations de défense des habitants survolés, il a été décidé de le placer rue de la Charrette. _ L’objectif est de parvenir à établir devant un juge l’existence d’un nombre significatif d’infractions dues à l’utilisation du virage gauche, quel que soit le lieu où elles auront été constatées.
Bruxelles-Environnement va procéder à une phase-test afin de vérifier si des infractions sont constatées à partir de cet appareil.