Accueil > ACTUALITES > Budget 2018 en boni, malgré une taxation communale des plus (...)

Budget 2018 en boni, malgré une taxation communale des plus basses

lundi 11 décembre 2017, par ca

Budget 2018 en boni, malgré une taxation communale des plus basses

Le projet de budget ordinaire et extraordinaire pour l’année 2018 prouve la bonne santé financière de Woluwe-Saint-Lambert.

- Un budget ordinaire en boni et de belles réserves
Une nouvelle fois, le budget ordinaire est présenté en boni avec un résultat positif escompté de 1.254.406 €.
L’année 2018 est la dernière année de la mandature communale. Au terme de celle-ci, le collège présentera donc les résultats de sa gestion financière qui sont particulièrement positifs : si on cumule le fonds de réserve ordinaire (essentiellement constitué par les bonis des exercices antérieurs) et le résultat escompté de 2018, la commune pourra compter sur un bas de laine de quelque 5.335.000 €. Un résultat témoignant d’une gestion rigoureuse et d’une bonne maitrise des dépenses.

- Une des communes les moins taxées
L’échevin des finances, Xavier Lienart, et le collège peuvent d’autant plus se féliciter de ces excellents résultats, que Woluwe-Saint-Lambert connaît une fiscalité particulièrement basse en comparaison avec les 18 autres communes bruxelloises.
Les centimes additionnels communaux à l’impôt des personnes physiques, ne sont que de 5,7 % (la moyenne régionale est de près de 6,5 %).
En ce qui concerne ceux sur le précompte immobilier, Woluwe-Saint-Lambert reste dans le trio de tête des communes les moins taxées avec 2700 centimes additionnels (la moyenne régionale est à près de 3000).

- Préserver le revenu du travail
N’en déplaise aux aigris de l’opposition, et singulièrement Ecolo qui cherche à tromper les citoyens, la diminution de la fiscalité communale a largement bénéficié aux citoyens qui vivent de leurs seuls revenus du travail. Faut-il rappeler qu’à Woluwe-Saint-Lambert, près de 70 % des habitants sont des locataires et donc ils ont bénéficié pleinement de la diminution très significative des centimes additionnels à l’impôt des personnes physiques. Comme il a déjà été expliqué, pour les habitants qui sont propriétaires, la diminution des additionnels à l’impôt des personnes physiques a compensé, en tout ou en partie, l’augmentation fort raisonnable des centimes additionnels au précompte immobilier (qui était inchanngé depuis 20 ans). Pourvu que notre commune ne soit jamais gérée par les écolos car nous avons un exemple à Watermael-Boitsfort de ce que signifie pression fiscale d’une commune dirigée par un bourgmestre Ecolo. Depuis que DéFi n’est plus à la tête de cette commune, la majorité Ecolo-MR-Gestion municipale y a augmenté sensiblement les centimes additionnels tant à l’impôt des personnes physiques qu’au précompte immobilier. Solution de facilité quand on ne veut pas maitriser les dépenses.

- Des dépenses stables
A Woluwe-Saint-Lambert, les dépenses inscrites au budget 2018 sont quasi stables par rapport à 2017 (+ 0,12 %), soit un montant total de plus de 107.000.000 €.

Ces résultats budgétaires sont d’autant plus remarquables que la commune doit faire face à une nette augmentation des dépenses pour le CPAS et la zone de police.

- Financement du CPAS : aider les personnes précarisées
L’augmentation des dépenses du CPAS est due à la précarité sociale grandissante, résultant des décisions du gouvernement fédéral qui, notamment par les mesures d’exclusion du chômage, a transféré aux CPAS, et donc aux communes, une charge financière très lourde. Pour preuve, entre 2013 et 2018, la dotation communale au CPAS a augmenté de près de 40 %.

- Dotation à la zone de Police : assurer la sécurité
L’augmentation de la dotation communale à la zone de police Montgomery (+ 15 % par rapport à 2017) traduit la volonté politique de la majorité de permettre aux services de police de disposer d’effectifs suffisants. En 2017, ce sont près de 30 nouveaux membres du personnel qui sont venus renforcer les services d’intervention et de proximité.
La sécurité est à ce prix, la zone de police Montgomery se distingue par des statistiques de criminalité globalement plus basses que la moyenne régionale. Mais aussi par la rapidité de ses délais intervention, généralement plus courts que la moyenne des zones de police bruxelloises.

- Investir pour … économiser
Le budget des investissements (budget extraordinaire) a prévu pour près de 15.000.000 de dépenses dont essentiellement plus de 2.000.000 pour les écoles, quelque 2.500.000 pour le patrimoine communal (bâtiments publics hors écoles) et 1.830.000 pour les voiries. Il est encore prévu des investissements dans les infrastructures sportives, les espaces verts et le patrimoine communal privé (logements). Cette politique d’investissement a notamment pour objectif de favoriser les économies d’énergie dans l’ensemble du patrimoine. La facture énergétique des bâtiments a sensiblement diminué ces dernières années.
Le collège réserve aussi une attention toute particulière à la qualité de l’espace public. Beaucoup d’investissements ont été réalisés ces dernières années pour rénover les voiries, jardins, espaces verts et plaines de jeux. La programmation de ces investissements se poursuivra car tout ne peut être fait en un seul exercice budgétaire.

- Poursuivre cette gestion raisonnée, au bénéfice des habitants
Dans les années à venir, les communes devront supporter de plus en plus de charges imposées par les autorités supérieures et singulièrement par le gouvernement fédéral. Ainsi, le financement des zones de police par le gouvernement fédéral a été sensiblement diminué alors que les communes bruxelloises connaissent une forte augmentation de leur population.

Le Collège de Woluwe-Saint-Lambert entend rester un gestionnaire financier rigoureux et prudent, soucieux de protéger la qualité de vie dans la commune et le pouvoir d’achat des habitants.