Accueil > Initiatives > Les priorités en matière de mobilité régionale

Les priorités en matière de mobilité régionale

jeudi 14 novembre 2019, par ca

Brulocalis, association de la ville et des communes de la Région bruxelloise, souhaite organiser une rencontre entre les échevins bruxellois de la mobilité et la ministre régionale de la mobilité, Madame Elke Van Den Brandt.
Afin de préparer cette réunion, Brulocalis a demandé aux communes de pointer 3 priorités en matière de mobilité et de sécurité routière, qu’elles souhaitent aborder avec la ministre lors de cette réunion :

A l’initiative du Bourgmestre Olivier Maingain, de Gregory Matgen échevin de la mobilité et de Philippe Jaquemyns, échevin de la gestion de l’espace public, Le Collège de Woluwe-Saint-Lambert souhaite que les points suivants soient abordés :

- 1° La gestion au niveau régional des véhicules en cyclopartage (trottinettes, vélos, scooters,..) : Quels moyens d’actions sont envisagés par la Région pour rendre efficace le dispositif prévu par l’ordonnance afin de limiter les nuisances causées dans l’espace public par ce type de véhicules ?
Woluwe-Saint-Lambert avait par exemple proposé que l’arrêté d’exécution de l’ordonnance régionale reprenne dans ses annexes la liste des voiries dont les trottoirs font moins d’1m50, et ce afin que le stationnement y soit explicitement interdit. Car dans les faits, la simple référence au code de la route ne suffit pas à garantir le respect des règles. Le Collège regrette que cette voie n’ait pas été suivie par le précédent ministre de la mobilité.

- 2° Les priorités fixées par la Région (notamment dans le cadre du plan « Good Move ») pour améliorer la sécurité sur les grands axes régionaux et pour y renforcer la place des cyclistes et des piétons :

A Woluwe-Saint-Lambert, il s’agit du boulevard Brand Whitlock qui n’a pas été pris en compte par les autorités régionales dans le cadre du projet de réaménagement du boulevard Reyers (le Collège dénonce depuis de nombreuses années la situation dangereuse des carrefours formés par le boulevard et les voiries locales perpendiculaires), du dernier tronçon du Boulevard de la Woluwe qui mériterait d’être reconfiguré comme le reste du boulevard aménagé pour la ligne du tram 8, mais également de l’axe de Broqueville - Paul Hymans - cours Paul-Henri Spaak - Emile Vandervelde et de l’avenue Marcel Thiry.
Le Collège constate que le projet de plan comprend peu de projets spécifiques pour les voiries régionales traversant notre commune, ce que le Collège regrette car cela conditionne la réalisation d’aménagements dans les voiries perpendiculaires et que cela ne rencontre pas les ambitions légitimes de la Région de qualifier ces axes de « réseaux plus » pour les vélos.

- 3° Les contrats locaux de mobilité : dans quel délai ces contrats pourront être proposées aux communes et selon quelles modalités ?
Lorsque Bruxelles-Mobilité a présenté le plan Good Move au Collège de Woluwe-Saint-Lambert, il a été expliqué que la Région s’engagerait à financer des plans de mobilité locale au sein des communes bruxelloises qui en feraient la demande. Woluwe-Saint-Lambert salue cette proposition et se porte d’ores et déjà candidate pour en bénéficier pour l’un ou plusieurs de ses quartiers.