Accueil > ACTUALITES > Nous « signons » pour mieux accueillir , les personnes sourdes et (...)

Nous « signons » pour mieux accueillir , les personnes sourdes et malentendantes

mardi 5 janvier 2021, par rédaction WSL

A l’initiative d’Isabelle Molenberg, échevine de l’Egalité des chances et des Personnes handicapées, Woluwe-Saint-Lambert est la première commune bruxelloise à proposer une communication visuelle adaptée aux citoyens sourds et malentendants.

Depuis mars 2015, la cellule Egalité des chances de Woluwe-Saint-Lambert organise une sensibilisation et une formation continue en langue des signes à l’attention du personnel communal, en collaboration avec le CREE asbl. Cet apprentissage permet d’offrir un accueil adapté aux personnes sourdes et malentendantes.

Et notamment :

  • La possibilité de prendre rendez-vous, par courriel, avec un agent signant, même pour les services pour lesquels les rendez-vous n’existent pas actuellement ;
  • L’installation d’un panneau d’accueil à l’hôtel communal, avec le slogan« A Woluwe nous signons pour mieux vous accueillir », ainsi que le logo « langue des signes », qui mentionne les services et les noms des agents signant ;
  • La constitution d’un nouveau groupe d’agents communaux souhaitant apprendre la langue des signes afin d’augmenter le nombre d’agents signant.

Afin d’aller plus loin dans l’accueil des personnes sourdes et malentendantes, la commune a réalisé des capsules vidéo, enregistrées en collaboration avec les agents signant. Celle-ci sont désormais disponibles sur le site internet et bénéficient de « sous-titres », à activer selon le souhait de chacun.
https://fr.woluwe1200.be/2021/01/04/a-woluwe-saint-lambert-nous-signons-pour-mieux-vous-accueillir.html

L’objectif est de présenter les services communaux et d’offrir une série d’informations clé, telles que les horaires d’accès des services, la possibilité de prise de rendez-vous par courriel, etc.

Le Collège salue l’investissement des agents communaux pour lesquels un long travail d’apprentissage fut nécessaire pour pouvoir proposer un tel service auprès des citoyens concernés. Les agents formés apprennent la LSFB (Langue des Signes Francophone de Belgique), ils ne peuvent en aucun cas tenir le rôle d’interprètes.